Open Site Navigation

Que devrions-nous faire pour nous prémunir contre ce fléau grandissant.

Junior Ricles

Jeudi, le 7 octobre 2021 13:49

La fraude touche de plus en plus de personnes. Celles-ci touchées par ce fléau proviennent de tous les milieux. Si la fraude touche beaucoup les ainés, c’est tout le monde qui, peu importe son âge, peut en être victime.


La fraude peut prendre diverses formes : de la tromperie par appels téléphoniques ou en ligne jusqu’au vol d’identité, en passant par les manœuvres ciblant les investisseurs. Combien d’entre nous avons déjà reçu des appels nous obligeant à divulguer des renseignements personnels ? Bien que cette question ravive des souvenirs embarrassants et parfois désagréables auprès de plusieurs citoyens, la clientèle visée par ces stratagèmes est trop souvent, encore une fois, les personnes âgées. En fait, il est estimé au Canada que, de janvier 2014 à décembre 2017, « les Canadiens ont perdu plus de 405 millions de dollars aux mains de fraudeurs »[1]. Dans les mêmes eaux, les Canadiens âgés de 60 à 79 ans ont perdu « quelque 94 millions de dollars dans diverses fraudes »[2]. Afin de contrer leurs arnaques, changez les règles du jeu des fraudeurs en apprenant à détecter les astuces qu’ils utilisent pour profiter de vous.

Hameçonnage

« L’hameçonnage est une fraude et, comme son nom l’indique, elle a un hameçon : une adresse courriel qui semble être légitime, mais ne l’est pas »[3].


Bien que le message semble être légitime car il provient d’une banque ou d’un fournisseur de service connu voir même d’un proche, si vous mordez à l’hameçon, vous êtes dirigé vers un site internet qui paraît normal au premier coup d’œil mais qui est en réalité une imitation créée par des « arnaqueurs » malveillants. Comme vous pensez naviguer sur un vrai site internet, vous n’êtes pas étonné lorsqu’on vous demande des renseignements personnels comme votre numéro de carte d’assurance social, vos mots de passe ou encore vos numéros de compte. Une fois vos informations transmises, les fraudeurs peuvent les utiliser à n’importe quel moment et même voler votre identité !


Abonnements piégés ou sites internet mystificateurs

«Ils se présentent sous plusieurs formes. Il peut s’agir d’une publicité affichée sur votre site de médias sociaux favori, d’une recommandation d’un ami (sur Facebook, par exemple), d’un faux “sondage” qui apparaît à l’écran de votre ordinateur pendant que vous êtes en ligne sur un autre site Web ou d’une offre provenant d’un télévendeur »[4].


Peu importe la forme que prennent ces fausses informations, les fraudeurs ont une tendance à offrir un essai ou un produit gratuit. Ces offres sont alléchantes, souvent on vous demande de seulement payer les frais d’envoi à l’aide d’une carte de crédit. Méfiez-vous !


Comment dois-je agir en cas de fraude ?

Avant de transmettre vos informations personnelles en ligne, voici quelques conseils qui pourront vous aider à augmenter votre vigilance :

  • Analysez le texte en petits caractères et les modalités avant d’entamer un achat ;

  • Effectuez des recherches sur Google afin de vérifier si des personnes ont signalé que l’offre était frauduleuse ;

  • Méfiez-vous des publicités payantes en ligne. Les rubriques publicitaires ne sont pas toujours associées au site internet que vous visitez ;

  • Contactez le demandeur en personne ou appelez-le pour confirmer que la demande est légitime avant d’envoyer un montant d’argent ;

  • Méfiez-vous des demandes par courriel qui sont inhabituelles ;

  • Ne cliquez jamais sur des liens et n’ouvrez jamais des pièces jointes dans des courriels non sollicités ;

  • Vérifiez vos relevés de carte de crédit régulièrement ;

  • Méfiez-vous des appels prétendant représenter une instance gouvernementale ou tous autres appels visant à obtenir votre numéro d’assurance sociale.


Ne laissez pas les fraudeurs s’en tirer à bon compte et signalez la fraude aux autorités. Les plaintes demeurent l’une des meilleures façons de récolter des preuves et ainsi, de mieux vous protéger. Rappelons que la fraude est un acte criminel. Commise sur internet, par appels téléphoniques, par texto ou en personne, la fraude doit être signalée le plus tôt possible aux policiers et au Centre antifraude du Canada au 1 888 495-8501.[5]


SOURCES : [1] Gouvernement du Canada, (2018), Faits sur la Fraude- Détectez, contrer et signaler la fraude. Ressources. https://www.bureaudelaconcurrence.gc.ca/eic/site/cb-bc.nsf/fra/04334.ht [2] Idem [3] Idem [4] Idem [5] Sureté du Québec. 2021. Prévention de la fraude. https://www.sq.gouv.qc.ca/services/campagnes/mpf/


Blogue

Sécur-Cité

Sécur-Cité

Printemps 2020

Sécur-Cité

Hiver 2019

Sécur-Cité

Automne 2019

Sécur-Cité

Été 2019

|

© Opération Surveillance Anjou, 2021 - Tous droits réservés

Conception